Osbert Cadwallon

Répondre
Avatar du membre
jojo_la_tartine
Joueur
Messages : 45
Enregistré le : sam. mai 26, 2018 10:05 pm
Localisation : Dans ma piscine pleine de vos larmes de rageux
Contact :

Osbert Cadwallon

Message par jojo_la_tartine » sam. janv. 12, 2019 2:11 am

Nom : Cadwallon
Prénom de naissance : Osbert
Année de naissance : 29 avril 3195 (20 ans)
Genre : Masculin
Archétype : Égide de l'Aëakenshaar
Race : Humain
Nation : Halgueronne
Foi : Cuerno
Description physique :
Obsert est un jeune homme de taille moyenne et d'une grande robustesse, éduqué à supporter les coups les plus violents depuis son jeune âge.
Ses cheveux bruns sont coupés courts et les côtés de son crâne sont rasés à blanc, tandis qu'une fine barbe dessine le contour de sa bouche et de son menton.
Ses sourcils sombres et épais habillent son regard grave et fier, d'un vert éclatant.

Image





Histoire :


An 3111.

Athelrid Cadwallon n'était alors qu'un simple soldat exerçant au sein d'une lance de la maison Avanis. Il faisait parti des braves qui se lancèrent à l'assaut des remparts de Melgan contre l'armée de l'orc noir Erilo Hogar.
C'est en ce jour que la famille Cadwallon se couvrit d'honneur. La légende familiale raconte que le chevalier dirigeant la lance d'Athelrid tomba sous les coups de nos ennemis. Voyant leur chef défait, la majorité des hommes prirent leurs jambes à leurs cous.
Il en fut autrement pour Athelrid, qui saisit une bannière d'Halgueronne et son épée. Athelrid chargea l'ennemi, sommant à ses camarades de se rallier à lui. Sa force ne pouvait qu'être une bénédiction de Cuerno, qu'il soit loué.
Ces derniers étaient ébahis devant le courage, la bravoure de leur frère d'arme se ruant sur l'adversaire, brandissant la bannière du royaume en hurlant toute sa rage.
Les hommes ne tardèrent pas à se joindre à lui, leurs bras, guidés par la Volonté Divine, abattirent un grand nombre de sombres et maléfiques créatures jusqu'à parvenir à la libération de Melgan.
Après la bataille, après les complaintes et les prières pour ceux tomber au nom du royaume ce jour là, Rhéïa Avanis elle même fit Athelrid chevalier pour service rendu à sa maison et à Halgueronne, le récompensant ainsi de sa prouesse et de sa témérité.

Athelrid survécu également à la reprise de Serinalia, étant reconnu par ses hommes comme quelqu'un de confiance, de brave et loyal il fut désigné pour entraîner et entretenir les troupes de la maison, servant ainsi d'exemple à ses camarades.
Athelrid eut plusieurs fils qui marchèrent dans ses pas, certains ayant même servi dans la garde royale, puis il finit ses jours sur Sérinalia, en paix, mais avec le regret de n'être jamais retourné sur la Terre qu'il chérissait : Halgueronne.

Au fil des années la maison Cadwallon acquit une petite richesse en commerçant avec les Kuraish, d'autres hommes de la famille, plus aventureux, ont préféré se rendre en Terre Désolée, pour revendre ce qu'ils y trouvaient ou comme Ulrik Cadwallon, grand père d'Osbert, faire des prisonniers drows, demi-drows pour les vendre comme esclaves.
Ulrik avait comme idée d'ouvrir un chenil pour y élever et vendre des esclaves. Beaucoup ont pu questionner l'éthique ou l'honneur de cette décision. A mes yeux, pour tout le mal que ces êtres maléfiques, horribles et sans pitié ont causé au peuple d'Halgueronne, justice serait qu'ils remboursent leur dette par le labeur le restant de leur existence.
Mais l'idée ne vit jamais le jour et fut emportée avec la mort d'Ulrik. Décédé suite à ses blessures lors d'un affrontement en Terre Désolée.


Image
Aethelrid
Cadwallon (Né en l'an 3 079)





An 3192.

C'est dans cette famille que je vis le jour, moi, Osbert Cadwallon, sur l'île de Serinalia, en Halgueronne.
Mon père, Ceowulf, est un homme discipliné et autrefois, sage. Avec l'aide de notre précepteur, le Salien Corinnan, il apprit à mes frères et moi à nous comporter en homme, se lamenter était interdit, pleurer encore moins. Sa confiance doit être acquise par le travail et beaucoup d'abnégation. Mon frère Aedan, le benjamin, n'est pas de ce genre, malgré les longues heures passées avec le Salien, à étudier les préceptes de Cuerno et surtout malgré les justes corrections qu'il a reçu de père.
Judicieusement, père eut la sage décision de l'envoyer dès son plus jeune âge au temple de Cuerno, mais ce foimenteor parvint à s'enfuir quelques années après et nous n'avons plus jamais eu de nouvelles de lui, fort heureusement, car ce lâche, ce traître ne mérite que la pendaison. Mais je suis persuadé que Cuerno ne l'a pas laissé s'en tirer ainsi et qu'il l'a déjà envoyé ce misérable pourceau aux Drows.


Image
Aedan
Cadwallon
(Né en l'an 3 196)



Feu Marec, mon frère aîné, était la fierté de père. Grand et fort il fut envoyé comme page à ses 8 ans à la maison Galahad. Une fois adoubé, père le fit revenir pour lui enseigner les ficelles de la gestion des affaires familiales. C'était notamment à lui que revenait la direction de la boutique de verrerie, première source économique de la maison, directement héritée d'Athelrid.
Fâcheusement, Marec fut emporté par la fièvre alors qu'il avait 23 ans. Cela fut foudroyant, je ne pu aller à son chevet lui faire mes adieux. Ce fut un désastre pour père qui sombra dans le chagrin puis peu à peu, la folie s'empara de son esprit. Père n'arrivait pas à comprendre pourquoi la Volonté Divine l'avait laissé mourir. Au départ, père culpabilisait, se répétant qu'ils n'avaient pas suffisamment suivi les préceptes de Cuerno. Puis, cela se transforma en rancœur envers notre Protecteur. Oubliant que seul Cuerno connaissait la finalité de son dessein, que sa volonté doit être respectée peu importe le prix à payer, que ça soit la perte d'un fils ou le sacrifice pour le Royaume.
Il en vint à salir le nom de la maison en abandonnant Cuerno, ne cessant de blasphémer, clamant que Cuerno ne protégeait en rien, malgré tout le labeur du monde.
Ce ne fut pas son unique erreur, car il abandonna également sa fille Elowen, aujourd'hui âgée de 17 ans, à qui père n'a toujours pas trouvé de mari. Pourtant, je suis persuadé qu'elle serait une épouse formidable, aimante et attentionnée. Père a gâché son rêve. Depuis enfant elle rêve du beau et glorieux chevalier qui viendrait l'épouser et à qui elle donnerait des fils. Pour le moment, elle pourrit dans la demeure familiale, patientant pour que l'on vienne la délivrer.


Image
Elowen
Cadwallon (Né en l'an 3 197)




Quant à moi, j'étais voué à devenir un égide d'Aekenshaar, à me battre pour le Chevalier Noir et pour le Royaume. Depuis enfant j'espérais un jour devenir moi aussi un grand guerrier au service d'Halgueronne, comme dans les contes sur le Chevalier Noir, ou comme les chevaliers que j'idolâtrais étant enfant, lorsque je les admirais s'affronter lors des tournois.
A l'âge de mes 8 ans, père m'envoya débuter ma formation au camp d'entraînement des Égides.
Nous étions une trentaine d'enfants, tous issus d'horizons différents. Mais là bas cela ne comptait pas, noble ou paysan, nous étions avant tout des camarades, des frères d'armes, se préparant au combat pour rendre sa Grandeur au royaume d'Halgueronne.
Le quotidien n'était pas facile. Beaucoup s'en allèrent d'eux mêmes. La formation fut éprouvante tant sur le plan moral que physique. L'ordre et la discipline régnaient. L'instructeur ne cessait de nous rappeler qui nous étions : rien comparés à ceux qui nous précèdent, rien comparé au Grand Royaume d'Halgueronne. Que nous n'étions que les chiens qui allaient arracher la jugulaire de nos ennemis.
Les journées étaient longues, interminables. Il arrivait que l'instructeur nous réveille en pleine nuit pour aller simplement courir sur plusieurs kilomètres, jusqu'au petit matin. Nous nous entraînions aussi au combat, au maniement de l'épée, de la lance et du bouclier. Mais nous apprenions surtout à encaisser sans ne jamais rien laisser transparaître, sous peine de punition. Comme lors des « exercices de consolidation » où nous devions nous battre, de longues minutes durant, sans s'arrêter, même lorsque nous étions touchés. Si nous ne retournions pas au combat, ou si nous avions le malheur de nous plaindre, l'instructeur n'hésitait pas à nous corriger, armé de sa canne.
Un jour, deux de mes amis, Oswald et Ulric, et moi avons souffert du bâton lorsque nous avions 14 ans. Je venais de perdre un pugilat contre Ulric, nous nous en allions au réfectoire. Sur la route Ulric n'avait cessé de m'envoyer des piques. Furieux, je repris le combat. Oswald essaya de nous séparer, en vain. L'instructeur lui, ne manqua pas de nous attraper et ce fut quelques dizaines de coups violents pour nous trois. Pourtant, c'est dans la douleur que s'est forgée notre camaraderie.
Heureusement, Cuerno veilla sur moi et m'accorda la force de vaincre les obstacles sur mon parcours, surpassant mes limites. Gloire au Protecteur.


Image
Marec
Cadwallon (Né en l'an 3192)




Je trépignais d'impatience à l'approche de mes 16 ans, c'était le jour où mon rêve allait se réaliser, où j'allais prononcer mes vœux. J'allais devenir un égide de l'Aëkenshaar et enfin pouvoir servir le grand royaume d'Halgueronne. Cependant, mes 18 années approchaient et mon quotidien n'évoluait pas. Aucune bataille à l'horizon, je restais coincé sur Serinalia.
Cependant, l'ennuie ne fut pas mon seul soucis. A l'approche de mon vingtième anniversaire, Marrec, alors âgé de 23 ans, mourut. Mon père souhaitait me rappeler auprès de lui, comment voulait-il que je brise mes vœux ? Et loin de moi l'idée de le faire. Je n'avais toujours pas combattu. Toujours pas servi. Je n'avais aucune envie de rester auprès de lui, à moisir dans la demeure familiale. Je sais que le monde à autre chose à m'offrir, en plus de la gloire que je retirerai de mes combats.
J'étais fou de rage. Et le voir ainsi, dans un état si laborieux et l'entendre blasphémer sans cesse fut le plus difficile. Je sais que mon devoir est aussi de m'occuper de père, malgré tout et de notre Maison.


Image
Ceowulf
Cadwallon (Né en l'an 3 195)




Seulement, enfant, on me contait les histoires du Chevalier Noir, les traditions familiales, la bataille qui offrit tant de gloire à mon ancêtre Athelrid et ces terres de l'autre côté de la mer Sélénite, n'attendant qu'à être reconquises par ceux à qui elle appartient. Le royaume d'Halgueronne, en ces temps si sombres, a besoin d'hommes prêts à se donner cœur et âme à la cause du royaume.
Je veux en être, c'est mon plus grand souhait. Peu importe l'avis de père ; il a perdu toute sa sagesse en abandonnant notre Protecteur.
Cependant, je ne trouve pas non plus ce que je cherche parmi les Egides. J'en ai assez d'attendre. Néanmoins, j'ai entendu parler de l'Ordre des héritiers d'Atãrius et de leur reconquête de Myrss. Eux vont sur le terrain. En outre, je sais aussi que les Egides envoient de leurs éléments pour soutenir l'effort de l'Ordre. Voila ma solution.
Ma décision est prise, je vais me mettre au service de l'Ordre des Héritiers d'Atãrius en tant qu'Egide de l'Aëkenshaar. Beaucoup d'aspects me déplaisent au sein de cette organisation, je ne parviens pas à concevoir le fait que je devrai me battre auprès d'une demi-race, ou même d'un étranger priant un faux dieu, mais qu'importe, l'Ordre sert le Royaume, c'est ce qui compte. Mon bouclier et mon épée appartiendront désormais à l'Ordre. Que Cuerno, notre Protecteur, me donne la force de bien servir, sans faillir.


Caractéristiques :


Force/Muscles : 55
Robustesse/Endurance : 55
Agilité/Équilibre : 45 (+5)
Discrétion/Camouflage : 30
Raisonnement/Créativité : 40
Connaissances/Mémoire : 40
Construction/Logistique : 50
Alchimie/Herboristerie : 30
Médecine/Soins : 40
Occulte/Magie : 30
Empathie animale : 40
Persuasion/Commerce : 40
Séduction/Charme : 30
Perception/Pistage : 40
6ème sens/Sens du danger : 50
Foi/Divination : 50 (+10)
Volonté/Sang-froid : 55 (+5)
Arts martiaux : 55 (+5)
Escrime : 55 (+5)
Archerie : 50

Compétences :


Volonté de fer
[Passif] : Vous pouvez relancer un jet de Volonté/Sang-froid raté. Vous devez garder le second résultat.


Vengeance 
[Jet d'Arts Martiaux] ou [Jet d'Escrime] selon l'arme : Nécessite qu'un allié adjacent soit blessé au cours d'un combat.
Vous effectuez un jet de blessure avec votre arme +5 dégâts sur agresseur d'un de vos alliés, forçant celui-ci à vous prendre pour cible lors de son prochain tour de jeu.
Temps de recharge : 3 tours.
Modifié en dernier par jojo_la_tartine le lun. janv. 14, 2019 11:11 am, modifié 7 fois.

Avatar du membre
Lucifer_Kira
Admin
Messages : 224
Enregistré le : ven. mai 25, 2018 4:11 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Osbert Kerderian

Message par Lucifer_Kira » dim. janv. 13, 2019 2:34 pm

Salut Jojo !


Alors, pour le perso présenté :

◼ Attention que "Kerderian" risque d'être souvent confondu avec la famille "KerLerian", qui existe aussi.

◼ Plusieurs répétitions de "Mais" dans les phrases qui se suivent , dans ton récit, qui gênent un peu la lecture.

◼ Sans dates de naissance pour les frères et soeur, ou un petit arbre généalogique, c'est un peu complexe de situer tous les évènements dans le temps. Surtout que des choses se passent probablement en parallèle.

◼ Ton père t'envoie à 8 ans suivre un entrainement d'egide. Mais l'enfant que ton perso représente n'est nullement formé aux préceptes de Cuerno à part les explications données par son père.
Ta formation ne se finit d'ailleurs pas. Du coup, tu rejoins l'Ordre des Héritiers sans vraiment être un Egide (qui est normalement ton archétype accompli).

◼ On n'explique pas pourquoi ton père, qui connait les préceptes de Cuerno, renie ce dernier. La mort de son premier né ?

◼ "Beaucoup d'aspects me déplaisent au sein de cet organisation, mais qu'importe" -> nous on aimerait savoir ce qui déplait à ton perso justement dans cet Ordre. Ca fait partie de sa psyché et de ses opinions.



Pour le reste, globalement, c'est sympa et on a une toile familiale qui se dessine.
Faut juste corriger / approfondir ces différents points pour que ce soit déjà plus stable.

Avatar du membre
jojo_la_tartine
Joueur
Messages : 45
Enregistré le : sam. mai 26, 2018 10:05 pm
Localisation : Dans ma piscine pleine de vos larmes de rageux
Contact :

Re: Osbert Kerderian

Message par jojo_la_tartine » dim. janv. 13, 2019 5:02 pm

Merci pour le temps accordé à ma fiche !

J'ai changé le nom pour Cadwallon.

J'ai mit des synonymes !

Ajout des dates pour les frères et soeurs sous leurs portraits.

Ajout texte pour tes précisions demandées :

--------- Avec l'aide de notre précepteur, le Salien Corinnan, il apprit à mes frères et moi à nous comporter en homme, se lamenter était interdit, pleurer encore moins. Sa confiance doit être acquise par le travail et beaucoup d'abnégation. Mon frère Aedan, le benjamin, n'est pas de ce genre, malgré les longues heures passées avec le Salien, à étudier les préceptes de Cuerno et surtout malgré les justes corrections qu'il a reçu de père.

--------- Cela fut foudroyant, je ne pu aller à son chevet lui faire mes adieux. Ce fut un désastre pour père qui sombra dans le chagrin puis peu à peu, la folie s'empara de son esprit. Père n'arrivait pas à comprendre pourquoi la Volonté Divine l'avait laissé mourir. Au départ, père culpabilisait, se répétant qu'ils n'avaient pas suffisamment suivi les préceptes de Cuerno. Puis, cela se transforma en rancœur envers notre Protecteur. Oubliant que seul Cuerno connaissait la finalité de son dessein, que sa volonté doit être respectée peu importe le prix à payer, que ça soit la perte d'un fils ou le sacrifice pour le Royaume.
Il en vint à salir le nom de la maison en abandonnant Cuerno, ne cessant de blasphémer, clamant que Cuerno ne protégeait en rien, malgré tout le labeur du monde.

--------- Je trépignais d'impatience à l'approche de mes 16 ans, c'était le jour où mon rêve allait se réaliser, où j'allais prononcer mes vœux. J'allais devenir un égide de l'Aëkenshaar et enfin pouvoir servir le grand royaume d'Halgueronne. Cependant, mes 18 années approchaient et mon quotidien n'évoluait pas. Aucune bataille à l'horizon, je restais coincé sur Serinalia.
Cependant, l'ennuie ne fut pas mon seul soucis. A l'approche de mon vingtième anniversaire, Marrec, alors âgé de 23 ans, mourut. Mon père souhaitait me rappeler auprès de lui, comment voulait-il que je brise mes vœux ? Et loin de moi l'idée de le faire. Je n'avais toujours pas combattu. Toujours pas servi. Je n'avais aucune envie de rester auprès de lui, à moisir dans la demeure familiale. Je sais que le monde à autre chose à m'offrir, en plus de la gloire que je retirerai de mes combats.
J'étais fou de rage. Et le voir ainsi, dans un état si laborieux et l'entendre blasphémer sans cesse fut le plus difficile. Je sais que mon devoir est aussi de m'occuper de père, malgré tout, mais aussi de notre Maison.

--------- Cependant, je ne trouve pas non plus ce que je cherche parmi les Egides. J'en ai assez d'attendre. Néanmoins, j'ai entendu parler de l'Ordre des héritiers d'Atãrius et de leur reconquête de Myrss. Eux vont sur le terrain. En outre, je sais aussi que les Egides envoient de leurs éléments pour soutenir l'effort de l'Ordre. Voila ma solution.
Ma décision est prise, je vais me mettre au service de l'Ordre des Héritiers d'Atãrius en tant qu’Égide de l'Aëkenshaar. Beaucoup d'aspects me déplaisent au sein de cet organisation,je ne parviens pas à concevoir le fait que je devrai me battre auprès d'une demi-race, ou même d'un étranger priant un faux dieu, mais qu'importe, l'Ordre sert le Royaume, c'est ce qui compte.

Edit : rajout de " en tant qu’Égide de l'Aëkenshaar" au dernier paragraphe.

Voilà !

Avatar du membre
Lucifer_Kira
Admin
Messages : 224
Enregistré le : ven. mai 25, 2018 4:11 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Osbert Cadwallon

Message par Lucifer_Kira » lun. janv. 14, 2019 2:59 pm

Akenshaar :p

Mais sinon, ok pour les modifs!

Image

Répondre